Ferrari FF : quand l’hiver ne rime plus avec hibernation

Back to the list

Le cheval cabré ne cessera pas de m’étonner! Avec sa dernière innovation, il sort des sentiers battus des voitures sportives à la dure avec sa nouvelle vision du père de famille en ajoutant à son écurie la nouvelle Ferrari Four ou FF (pour les intimes), 4 places et 4 roues motrices pour les 4 saisons sans oublier la capacité du coffre revue à la hausse.

Cette nouvelle création ne fait pas dans la dentelle, en effet avec un moteur V12 de 660 ch (rien que ça) et une vitesse allant de 0 à 100 en 3,7 sec pour un poids de 1790 Kg, j’en connais qui devront faire pédale douce avec l’accélérateur.

La FF est dotée d’un écran de navigation emprunté à la California, toutes les fonctions sont sur le volant, on retrouve manettino et ses diverses postions de bases : Sport, Comfort et Track avec en plus deux nouvelles : Wet et Snow. D’ailleurs une fois cette dernière enclenchée, la Ferrari devient la reine des glaces, dotée de pneus d’hiver ad hoc, elle pourrait rivaliser avec la championne du monde de patinage artistique Joannie Rochette.

Elle innove aussi avec un embrayage double à 7 rapports robotisé, l’un à l’arrière et l’autre accolé au moteur. La polyvalence extrême de cette auto fera oublier les réticences des conducteurs les plus acharnés.
Même si le désigne a changé et rappel plus le break (on aime ou on aime pas), Ferrari a gardé une allure féline grâce au hayon qui descend très bas et qui va surplomber un volet inférieur aérodynamique. Très spacieuse, l’habitacle comporte assez d’espace pour y être aussi à l’aise que possible, que cela soit à l’avant comme à l’arrière. Ses sièges tout en cuire et matériaux d’exception, cette Ferrari ne déroge pas à la règle et respire le luxe.

Encore une fois Ferrari a su émerveiller son monde avec ce véhicule « No limit » qui à mon sens est la parfaite incarnation de la beauté, de l’élégance et de l’esthétisme, rien n’arrête cette bête sur roues et sûrement pas une route enneigée. Au contraire, cette voiture a été spécialement conçue pour faire face aux routes les plus exigeantes, avec elle jouer sur la neige prend une tout autre dimension. C’est la fin du sommeil hivernal pour Ferrari.

Comme il est impossible de rendre justice à la conduite hors pair de la Ferrari FF à l’aide mots, visionnez cette vidéo apparue dans l’article d’Éric Lefrançois pour La Presse (24 janvier 2013) qui fait la démonstration du résultat de la conduite sur neige, en plus d’émettre un compte rendu des aspects de la FF dans son article :

http://www.lapresse.ca/videos/auto/201301/21/46-1-ferrari-sur-neige.php/42d6a7142a734ac7870c8aa0e86942fc

Ce qu’on aime :

L’innovation du système 4 roues motrices

Motorisation V12 stupéfiante

La facilité de conduite

Habitacle familial

On aime moins:

Volant difficile à apprivoiser

Le désigne qui ne plaît pas à tout le monde

Malheureusement pas accessible à tous $$$

Un commentaire sur “Ferrari FF : quand l’hiver ne rime plus avec hibernation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *