Mettez fin à l’angoisse entourant l’achat de nouveaux pneus

Back to the list

 

Comment bien choisir son pneu d’été ou quatre saisons?

Vous voyez la neige fondre. Lorsque vous vous trouvez devant votre véhicule, redoutez-vous ce moment où vous devrez acheter de nouveaux pneus pour la saison chaude? Outre votre budget d’achat, vous devrez vous poser plusieurs autres questions avant de vous engager dans cette relation à long terme avec de nouveaux pneumatiques.

 

Cet achat important est toutefois primordial pour votre sécurité. Non seulement parce que des pneus usés adhèrent moins à la route, mais aussi parce qu’il est dangereux de rouler sur des pneus d’hiver en été.

 

Les tests effectués par CAA-Québec prouvent que de rouler en pneu d’hiver l’été augmente les risques d’éclatement, peut rallonger la distance de freinage et rend moins précis vos mouvements sur la route, en plus d’augmenter les risques d’aquaplanage. 

 

C’est pourquoi ClickTire.com est là pour répondre à vos questionnements concernant l’achat de nouveaux pneus d’été ou quatre saisons.

 

Quelle est la différence entre un pneu d’été et un pneu quatre saisons ?


La différence majeure en est une de performance. Le pneu d’été, aussi nommé le pneu « performance », était jadis acheté par les conducteurs passionnés qui souhaitaient profiter de la route en été sans soucis. Encore aujourd’hui, le pneu performance représente un faible pourcentage d’achat comparativement au pneu quatre saisons ou au pneu d’hiver.

 

Les pneus d’été sont conçus pour rouler à haute température. En bas de 7 degrés, ils deviennent durs et complètement inefficaces. Selon plusieurs experts, ces pneumatiques ne sont donc pas conçus pour le climat québécois. Ils durent également moins longtemps, sont plus coûteux et parfois plus bruyants sur la route. C’est là que le pneu quatre saisons entre en jeu.

 

 

Si vous êtes du type à vouloir changer rapidement vos pneus d’hiver dès le 15 mars, le pneumatique quatre saisons pourrait vous être très pratique en avril, lorsque les températures frôlent encore le point de congélation.

 

Les pneus quatre saisons seront adéquats pour plusieurs types de météos, mais ils sont moyennement efficaces lors des hivers québécois. C’est pourquoi plusieurs experts recommandent, si vous ne recherchez pas la performance ultime, d’acheter des pneus quatre saisons pour le printemps, l’été et l’automne et des pneus d’hiver pour la saison froide.

 

Comment bien choisir mon pneu ?


Rappelez-vous d’abord qu’il n’y a pas de mauvais pneus, mais plutôt des pneumatiques mal adaptés à votre véhicule. Certains garagistes pousseront quelques marques alors que d’autres vous diront carrément autre chose. Voici quelques questions à vous poser avant de faire votre achat.

 

  • Quel est le modèle de votre véhicule ?
  • A-t-il deux ou quatre roues motrices ?
  • Quelles sont vos habitudes de conduite ? Occasionnelle, régulière, passionnée ? Tranquille ou sportive ? En ville ou en campagne ? Sur une route plane ou dans une région montagneuse ?
  • Faites-vous beaucoup de kilométrage ?
  • Voulez-vous une conduite silencieuse ?
  • Votre consommation d’essence est-elle une priorité pour vous ?

 

Prenez le temps de questionner les professionnels que vous consultez. Assurez-vous de leur faire un bon portrait de votre conduite et ils sauront vous éclairer.

 

Quelques conseils…


N’oubliez pas de vérifier l’indice de vitesse de votre pneu d’origine. Il s’agit de la vitesse maximale à laquelle votre pneu peut rouler avant de surchauffer.

 

L’indice de vitesse du pneu que vous magasinez devra être identique ou supérieur à celui de votre pneu d’origine. Cet indice est situé sur le flan de votre pneu : S = 180 km/h, H = 210 km/h, W = 270 km/h et Y = 300 km/h.

 

Vous devrez aussi penser à respecter la limite de charge indiquée par le constructeur de votre véhicule. Cette limite est généralement placée sur l’étiquette apposée sur la portière côté conducteur de votre voiture, tout près du siège.

 

Vous pourrez lire ce chiffre comme suit : P000/00R00. Le premier nombre indiquera la largeur du pneu en millimètres, ensuite le pourcentage de la largeur du pneu qui forme le flanc. Plus le deuxième nombre est haut, plus le confort de roulement est grand. Sous la barre du 65, il s’agira d’une conduite plus sportive. Le troisième nombre représente le diamètre de la jante en pouces. Par exemple, P195/70R14 voudrait dire que votre pneu mesure 195 mm de largeur, que 70 % de sa largeur forme le flanc et que votre jante mesure 14 pouces.

 

 

Si vous faites beaucoup de route, les experts vous conseilleront de délier les cordons de votre bourse pour acheter des pneus de qualité supérieure. Ils seront plus coûteux, mais ils offriront une bonne durabilité et un confort de roulement accru. Certaines entreprises se démarquent dans les pneus de qualité supérieure, comme Michelin, Toyo, Yokohama ou Bridgestone.

 

Si votre conduite est plus occasionnelle, vous pourrez vous tourner vers l’option économique.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *